BD

 
S'abonner à cette recherche dans une nouvelle fenêtre
Il y a 24 résultats dans le catalogue :
BD
(0.06 secondes)
page 1
Type de document: CD OU Cours en ligne OU DVD OU E-Books OU Livres OU Presse en ligne OU Revues

Documents

Type de document: Livres
Livres
Afficher "Journal d'Irlande"
Editeur(s)
Grasset & Fasquelle
Année
2018
Résumé
Pour Benoîte Groult et son mari, Paul Guimard, amoureux de la mer et du bateau, acharnés de pêche, l'Irlande - l'île des fous et des saints - fut un coup de foudre. Dans ce Journal, tenu pendant vingt-trois étés, Benoîte Groult célèbre ce pays "toujours à la veille d'une tempête où il faut être jeune, ou poète, ou ivrogne, ou fou amoureux pour survivre". Elle fait surtout le récit sans fard du trio amoureux qu'elle forme avec son mari et son amant américain, Kurt, rencontré en 1945 et retrouvé dans les années 60, avec lequel elle vit une intense passion charnelle. Nombreux sont les amis venus leur rendre visite : François Mitterrand, Elisabeth et Robert Badinter, Eric Tabarly, Régis Debray... De chacun, elle dresse des portraits saisissants de justesse et, parfois, de rosserie. Son humour n'épargne personne : pas plus ses filles que Flora, sa soeur, ou elle-même. Elle porte un regard implacable sur le vieillissement de ses proches et sur le sien : "Je me demande chaque matin où est la vérité : dans le miroir de ma salle de bains où je suis à faire peur, ou dans celui de ma chambre, beaucoup plus flatteur... Si les glaces n'existaient pas, je serais sßre d'être ravissante !" Drôle, étonnant, bouleversant, ce Journal intime se lit comme le "roman vrai" de l'automne de Benoîte Groult : on retrouve tout le talent de l'écrivaine dans cet hymne à la liberté. Benoîte Groult travaillait à ce texte, interrompu par la maladie et la mort... jusqu'à ce que sa fille, Blandine, reprenne le flambeau pour la ressusciter à travers ce livre posthume établi selon sa volonté.
Type de document: Livres
Livres
Afficher "Quarante ans"
Editeur(s)
Grasset
Année
2017
Résumé
Vingt ans après, quel miroir tend à notre époque le Journal d'un quadragénaire de la fin des années 1990, devenu un académicien des années 2010 ? Quels étaient alors les personnages publics, les événements privés, les bonheurs et les déboires d'un écrivain français ? Avec la patine du temps, on y trouve les portraits savoureux de figures alors rencontrées au fil d'une intense activité journalistique, tels Woody Allen, Isabelle Huppert, Philippe Sollers, Frédéric Mitterrand, Claudia Cardinale, Jean Paul Gaultier ou Alain Juppé.Ils tournent toujours dans notre actualité, mais étaient-ils les mêmes il y a vingt ans ? Cette année-là, Marc Lambron publiait chez Grasset 1941, roman sur les débuts du régime de Vichy. Engagé dans la bataille des prix d'automne, l'ouvrage cristallisa polémiques et passions en plein procès Papon. Au jour le jour, on suit dans Quarante ans les spasmes déclenchés par cette brûlure de la mémoire française, en même temps que l'on découvre le témoignage sans précédent d'un auteur jeté dans les jeux du cirque d'une rentrée littéraire.Au coeur intime de ce Journal, loin des tumultes parisiens, il y a le dialogue poignant que l'auteur engage avec son père dans les derniers mois de son existence. C'est un livre de deuil, c'est un livre de vie.
Type de document: Livres
Livres
Afficher "Journal d'un vampire en pyjama"
Editeur(s)
Albin Michel
Année
2016
Résumé
" Me faire sauver la vie est l'aventure la plus extraordinaire que j'aie jamais vécue. "
Type de document: Livres
Livres
Afficher "Mon nouveau siècle"
Editeur(s)
Seuil
Année
2014
Résumé
En 1935, Maxime Gorki avait invité les écrivains du monde entier à raconter une journée de leur vie, la même pour tous : le 27 septembre. L'idée avait été reprise en 1960, et une nouvelle génération s'était alors essayée à l'exercice. A cette date, Christa Wolf eut envie de relever le défi, elle tint donc la chronique de cette journée du 27 septembre 1960, puis, prise par le jeu, s'astreignit à cette discipline jusqu'à sa mort, survenue le 1er décembre 2011.Un premier volume de ce Journal, couvrant les années 1960-2000, a paru chez Fayard en 2006. Nous publions ici les onze dernières années. " Aujourd'hui, c'est le premier jour du reste de ma vie. " Telle est l'injonction à laquelle Christa Wolf rêve de répondre année après année. Au coeur de cette dernière décennie, il y a Christa bien sûr, écrivain assailli par le doute, rongé par la maladie, qui inlassablement interroge ses faiblesses et ses impuissances, mais qui fait face avec courage et lucidité au temps qui passe.
Type de document: Livres
Livres
Afficher "Carnets du palais noir (Les)"
Editeur(s)
Grasset & Fasquelle
Année
2015
Résumé
En 1956, lvaro Mutis, accusé de détournements de fonds alors qu'il n'était qu'un bouc émissaire, a dS fuir son pays natal, la Colombie. A trente-six ans, incarcéré dans la prison de Lecumberri au Mexique, il a déjà derrière lui une double vie largement remplie, celle d'un bourlingueur et d'un poète reconnu : deux faces complémentaires d'un même personnage qui se retrouveront dans son oeuvre romanesque. Les lettres envoyées à Elena Poniatowska depuis ia prison sont comme une sorte de journal écrit au jour le jour sur un ton proche de la confidence. En revanche, publié dans Le Dernier Visage (Grasset, 1991), Les Carnets du Palais Noir est un texte longuement élaboré, d'abord en détention, puis retravaillé, ciselé. Ces carnets nous présentent les compagnons de certaines aventures de Maqroll le Gabier.
Type de document: Livres
Livres
Afficher "Je me souviendrai de tout"
Editeur(s)
Fayard
Année
2015
Résumé
Artiste engagé à la plume bien pendue, Guy Bedos évoque son passé, les hommes et femmes qu'il a eu la chance de croiser, de Jacques Prévert à Pierre Desproges en passant par Simone Signoret ou Coluche. Entre la vie qui le rassure et la mort qui le séduit, ce "suicidaire qui s'attarde" promène sa mélancolie et nous invite dans ses souvenirs. Il parle de l'amour, des femmes, de sa famille, de ses enfants avec qui il partage le goût de la scène et de l'écriture. Comme il l'a fait pendant un demi-siècle, il ne peut s'empêcher de passer au crible l'actualité avec un esprit décapant. Il s'en prend à tous, de la gauche de François Hollande à la droite de Nicolas Sarkozy, sans oublier la tribu Le Pen. Dans ce livre fait d'émotion et d'humour, Guy Bedos évoque ses passions et nous communique son irrépressible envie de rire et de se moquer, y compris de lui-même.
Type de document: Livres
Livres
Afficher "Art presque perdu de ne rien faire (L')"
Editeur(s)
Grasset
Année
2014
Résumé
La nonchalance est une affaire de connaisseur. «J'étais devenu un spécialiste mondial de la sieste», nous révèle Dany Laferrière dès le début de son livre. Cela n'interdit pas de lire et de réfléchir - la sieste y est, au contraire, propice. Elle permet aux pensées de jaillir, s'attachant aux petites et aux grandes choses, aux rêves et aux lectures. Dany Laferrière nous parle d'Obama et de l'Histoire, de ses premières amours nimbées d'un parfum d'ilang-ilang, de Salinger et de Borges, de la guitare hawaïenne, du nomadisme et de la vie - car cet Art presque perdu de ne rien faire est, ni plus ni moins, un art de vivre.
Type de document: Livres
Livres
Afficher "Pourquoi partir ?"
Editeur(s)
Flammarion
Année
2014
Résumé
Pourquoi partir en effet ?» Le journal intime de Jacques Chancel des années 2011-2014 nous propose, sur le ton de la confidence, de revenir sur les grands et les petits événements qui agitent notre monde. Comme toujours, il est question de politique, de sport, de littérature, de musique, de voyages... Et, plus que jamais, de la vie, de la mort, et de demain.
Type de document: Livres
Livres
Afficher "Chauve"
Editeur(s)
Léandre
Année
2013
Résumé
Judith Martin aborde l'inéluctable conséquence de la chimiothérapie avec dérision et un humour qui ne peut que donner l'espoir, l'espoir simple de la guérison.
Type de document: Livres
Livres
Afficher "Journal n° 7 Apaisement"
Voir tous les tomes de Journal
Editeur(s)
POL
Année
2013
Résumé
Un regard serein apaisé. Une plus large ouverture sur le monde. L'exigence éthique inévitable. Une écriture ferme et limpide. Des notes dont certaines sont proches du poème en prose. Pour restituer des moments de vie des rencontres des souvenirs des lectures des émois des errances intérieures des réflexions sur la connaissance de soi le difficile retour à la source la conquête d'une effective liberté. Avec toujours le besoin de s'opposer au temps de le combattre de tendre à l'intemporel. Le Journal de la maturité.

Affiner le résultat...