AccueilMusique

Musique

 
S'abonner à cette recherche dans une nouvelle fenêtre
Il y a 9 résultats dans le catalogue :
Musique
(0.26 secondes)
page 1
Type de document: CD OU Cours en ligne OU DVD OU E-Books OU Livres OU Presse en ligne OU Revues

Documents

Type de document: CD
CD
Afficher "Alone Together"
Editeur(s)
Dot Time
Année
2019
Résumé
Un swing puissant de bout en bout !
Type de document: CD
CD
Afficher "Me and my radio"
Editeur(s)
Guaranteed!
Année
2019
Résumé
- jazz vocal -
Type de document: CD
CD
Afficher "Sentimental récital"
Editeur(s)
Triton
Année
2019
Résumé
- jazz vocal, chanson aventureuse -
Type de document: CD
CD
Afficher "Aksham"
Editeur(s)
Nome
Année
2019
Résumé
- jazz vocal, quintet - Des personnalités bien affirmées ont su marier leurs talents pour créer un album plein de poésie, porté par la voix troublante d’Elina Duni. Ce disque est le fruit d’une délicate maturation. Il y a près d’un an, Elina Duni, Marc Perrenoud et David Enhco évoquaient leur rencontre comme une liaison naissante, avec précaution, émotion et un mélange d’émerveillement et d’appréhension. C’est que tous trois se savaient de fortes personnalités, habituées à diriger leurs propres projets : Duni chante dans un quartet, avec lequel elle explore un jazz aux nuances balkaniques ; Perrenoud compose et joue du piano en trio ou en solo ; quant à Enhco, il est trompettiste dans son quartet et dirige l’Amazing Keystone Big Band (ce qui lui a valu de remporter cette année deux Victoires du jazz). Soudées par la rythmique de Florent Nisse (contrebasse) et de Fred Pasqua (batterie), les trois entités ont pris soin de ne rien répéter de ce qu’ils avaient déjà accompli. Ils ont procédé par touches, convoqué les ors et carmins de l’automne, la poésie de Joyce et de Verlaine, osé des titres comme Spleen ou Etrange Etranger sans s’appesantir sur la mélancolie qu’ils supposaient. La voix baignée de nuit de Duni y est pour beaucoup, Enhco lui apportant un lumineux contrepoint, tandis que Perrenoud se charge de les envelopper d’harmonies douces, nimbées d’une trouble pudeur. in telerama.fr
Type de document: CD
CD
Afficher "Immersion"
Editeur(s)
Arts Music
Année
2019
Résumé
- jazz vocal - Avec le bien nommé She Moves On (2017), Youn Sun Nah faisait évoluer son art. Quatre ans après le brillant Lento, la chanteuse coréenne s’entourait d’un proche de John Zorn, Jamie Saft, aux claviers, de Brad Jones à la contrebasse, du batteur Dan Rieser (des Little Willies de Norah Jones) et du génial guitariste Marc Ribot. Elle explorait un répertoire empruntant aussi bien au rock qu’au folk avec des reprises de Joni Mitchell, Paul Simon, Lou Reed, Hendrix… Deux ans plus tard, l’éclectisme est toujours à l’ordre du jour avec un album réalisé par le Français Clément Ducol, collaborateur de Melody Gardot, Nolwenn Leroy, Christophe, Vianney, Laurence Equilbey et de Camille, sa compagne à la ville. Pour Immersion, Youn Sun Nah picore à travers les décennies et les genres en revisitant notamment Isn't It a Pity, que George Harrison composa pour son album All Things Must Pass, Sans toi signé Michel Legrand pour le film Cléo de 5 à 7 d’Agnès Varda, Mercy Mercy Me de Marvin Gaye, God's Gonna Cut You Down de Johnny Cash, le tubesque You Can't Hurry Love écrit par Holland–Dozier–Holland pour les Supremes et le tout aussi tubesque Hallelujah de Leonard Cohen. Malgré ce répertoire à 360° et des techniques vocales elles aussi éclectiques, la Coréenne garde le contrôle de son échappée vocale à part. Echappée impressionnante même, et qui confirme la singularité de cette grande chanteuse de jazz ; mais pas que… © Clotilde Maréchal/Qobuz
Type de document: CD
CD
Afficher "Move On: A Sondheim Adventure"
Editeur(s)
Mack Avenue Records
Année
2019
Résumé
- jazz vocal - Compositeur orfèvre d’une musique profonde, dramatique, émouvante, dans la lignée de certains opéras et de l’opérette classique, Stephen Sondheim a transcendé la comédie musicale. Celui qu’on aurait tort de réduire aux paroles de West Side Story sonde les émotions humaines universelles sous la forme de personnages parfois improbables, qu’il s’agisse d’un barbier cannibale, d’un assassin de président ou d’une sorcière de conte de fées… C’est ce répertoire singulier qui a touché Cyrille Aimée au point que la brillante chanteuse franco-dominicaine, qui a quitté Brooklyn pour La Nouvelle-Orléans, lui consacre un album entier. « J'ai la chair de poule rien que d'y penser. Au moment où je travaillais sur cet album, je traversais pas mal de changements dans ma vie. Plus j'écoutais ses chansons, plus je réalisais qu'elles étaient vraiment liées à ce que je vivais. Et lors de ces moments très difficiles, ces chansons m’ont sauvée ! » Cette proximité avec l’œuvre de Sondheim se ressent dans ses interprétations. Accompagnée d'une belle brochette de virtuoses parmi lesquels le pianiste Thomas Enhco et le guitariste Adrien Moignard, Cyrille Aymée s’approprie chaque mélodie, chaque mot qu’elle enroule de sa voix magique, tantôt douce, tantôt pétillante, toujours hypnotique, offrant un éclairage inédit et finalement très personnel à des chansons délicieuses qu’elle ancre dans le présent. © Marc Zisman/Qobuz
Type de document: CD
CD
Afficher "Do outro lado do azul"
Editeur(s)
Verve
Année
2019
Résumé
- jazz vocal, jazz latin - Andrea Motis est chanteuse et trompettiste, elle nous vient de Barcelone.
Type de document: CD
CD
Afficher "Warm canto"
Editeur(s)
Laborie Jazz
Année
2019
Résumé
- jazz vocal - Leïla Martial est musicienne. Chanteuse, mais peut-être plus encore instrumentiste. Et sa voix est l'un de ses instruments : les musiciens sur scène ou en studio savent qu'elle maîtrise l'harmonie autant qu'eux, et leurs "chausse-trappes" trouvent immédiatement réponse !
Type de document: CD
CD
Afficher "Begin again"
Editeur(s)
Blue Note
Année
2019
Résumé
- jazz vocal - "Les étiquettes n’ont jamais été son truc… Jazz, pop, country, folk, world, Norah Jones a toujours joué la musique qu’elle avait en elle pour mieux en flouter les frontières. Et que ses partenaires soient des légendes du jazz comme Wayne Shorter, de la soul comme Ray Charles, de la country comme Willie Nelson, du rap comme Q-Tip ou du rock’n’roll comme Keith Richards, l’Américaine s’est inlassablement appliquée à être avant tout elle-même. Une voix sereine et joliment nonchalante capable d’habiter ses propres thèmes comme de revisiter n’importe quelle chanson… Trois ans après l’ambitieux Day Breaks, ce bref Begin Again (28 minutes, 7 titres) n’est pas un énième brouillage de pistes mais plutôt un nouvel autoportrait alternant entre pop assumée (My Heart Is Full), soul habitée (It Was You) et jazz uptempo (Begin Again). Histoire de rester entre gens de goût, Jeff Tweedy de Wilco s’est déplacé pour le magnifique A Song With No Name et Wintertime. On se laisse guider par la maîtresse de maison, entourée comme toujours par la crème des musiciens (la batterie de velours de Brian Blade, quelle merveille !), dans un no man’s land un peu jazzy, un peu folk, un peu pop, un peu soul. Et c’est toujours aussi agréable…" © Clotilde Maréchal/Qobuz