AccueilMusique

Musique

 
S'abonner à cette recherche dans une nouvelle fenêtre
Il y a 4 résultats dans le catalogue :
Musique
(0.01 secondes)
page 1
Type de document: CD OU Cours en ligne OU DVD OU E-Books OU Livres OU Presse en ligne OU Revues

Documents

Type de document: CD
CD
Afficher "Double Screening"
Editeur(s)
ACT Music
Année
2019
Résumé
- Jazz contemporain - Album après album, Emile Parisien peaufine son autoportrait. Ajoute certaines teintes. En efface d’autres. Et quelle que soit la formation, le contexte ou le répertoire, le saxophoniste garde son chant, sa langue, sa voix, ce style qui lui est propre et qu’on identifie immédiatement. Dans ce torrent de musique, celle qu’il conçoit avec son quartet (depuis plus d’une décennie) a toujours occupé une place de choix. Avec le pianiste Julien Touéry, le contrebassiste Ivan Gélugne et, nouvelle recrue, le batteur Julien Loutelier, Parisien le Cadurcien pilote une embardée improvisée qui touche au sublime car toujours surprenante. Avec sa virtuosité, il pourrait dérouler le convenu et l’attendu. Mais ces deux mots ont déserté son cerveau. Et chaque seconde de Double Screening est une nouvelle terre défrichée, des souffles complices consécutifs à des vents contraires. Il est l’un des rares saxophonistes de sa génération à alterner le très lyrique au violemment libertaire en un claquement de doigts. Passer du rire aux larmes n’est pas un paradoxe de l’univers du quartet d’Emile Parisien. C’est simplement sa raison d’être. Et, au bout du compte, une façon d’offrir un jazz plus organique que cérébral. © Marc Zisman/Qobuz
Type de document: CD
CD
Afficher "Slow"
Editeur(s)
Etic System
Année
2019
Résumé
- jazz -
Type de document: CD
CD
Afficher "Spezial Snack"
Editeur(s)
Act
Année
2014
Résumé
- jazz - "Copieux et appétissant, l'album d'Emile Parisien - Artiste de l'Année aux Victoires du Jazz 2014 - et de ses fidèles complices nous tient en haleine de bout en bout ! Il y a dix ans, à ses débuts, le quartet d'Emile Parisien s'exprime encore dans le langage du swing, offrant un hard bop échevelé agrémenté de brèves flambées de free et de dissonances modernes. Si Spezial Snack semble être à des années-lumière de la musique qu'ils proposaient alors, la trajectoire qui les a mené à cette terra incognita est pourtant logique. Intacte, l'identité du groupe a simplement mûri au gré d'interrogations exigeantes. Haricot-guide, dernier né de leur veine cartoonesque en est l'implacable démonstration. Qu'est ce qui sépare ce morceau du blues un rien bateau avec lequel ils firent leur entrée en scène ? Même cohésion du son, qui vous saisit dès les premières mesures. Même sens léger de la parodie. Même manière ludique et naturelle de miner ces enchaînements d'accords désuets par l'élasticité de la rythmique, par de micros évènements, des jeux de timbres. Très rapidement, ils ont développé leur propre palette, leur mode de jeu, au fil des interactions, des regards qui circulent. Un coup de cymbale inattendu, un cluster de piano, quelques hachures bruitistes... ces petits riens ont progressivement envahi leur musique jusqu'à en devenir la matière première. Dans les Flics de la police, une mélodie embryonnaire se fraie un chemin dans une savane de rythmes exotiques. La musique est d'abord un territoire, tour à tour désertique et foisonnant, où la vigilance de l'auditeur est mobilisée en permanence. "
Type de document: CD
CD
Afficher "Chien guêpe"
Editeur(s)
Laborie
Année
2012
Résumé
- jazz - "''Chien-guêpe'' marque une étape importante de cet horizon musical vers lequel le quartet se dirige : celui d'une musique où l'énergie, la conviction sublime la technique et l'utilisation savante des procédés et les mélanges de genres, pour parvenir à l'évidence et la limpidité. C'est grâce à cette sincérité que le groupe a toujours su capter l'attention d'un public de plus en plus large, pour faire sauter de nouvelles barrières et franchir de nouvelles frontières."