AccueilMusique

Musique

 
S'abonner à cette recherche dans une nouvelle fenêtre
Il y a 12 résultats dans le catalogue :
Musique
(0.01 secondes)
page 1
Type de document: CD OU Cours en ligne OU DVD OU E-Books OU Livres OU Presse en ligne OU Revues

Documents

Type de document: CD
CD
Afficher "Absinthe"
Editeur(s)
ECM
Année
2019
Résumé
- jazz - Son talent ne l’a malheureusement jamais poussé sous les sunlights. Pourtant, Dominic Miller est l’un des guitaristes les plus brillants de sa génération et les aficionados de la six-cordes le connaissent avant tout comme complice de Sting. Né en Argentine en 1960 d’un père américain et d’une mère irlandaise, celui qui a grandi aux Etats-Unis avant d’aller faire ses études en Angleterre a pourtant œuvré aux côtés de nombreuses autres stars comme Paul Simon, les Chieftains, Rod Stewart, Bryan Adams, Phil Collins, Sheryl Crow, Peter Gabriel ou Plácido Domingo… Avec Silent Light, son premier album pour le label ECM paru en 2017, Dominic Miller avait opté pour l’essentiel et l’épure, seul à la guitare, accompagné de percussions pilotées avec classe par Miles Bould. Deux ans plus tard, pour Absinthe, il s’entoure de Santiago Arias au bandonéon, Mike Lindup aux claviers, Nicolas Fiszman à la basse et Manu Katché à la batterie. « La première chose qui s’est imposée à moi, avant même que je commence à écrire le moindre thème, ça a été le titre du disque. Vivant dans le Sud de la France, je suis fasciné par l’Impressionnisme. Ces lumières rasantes et ensorcelantes que crée le mistral, combinées avec des alcools forts responsables d’intenses gueules de bois ont sûrement poussé quelques-uns des artistes majeurs de ce courant vers la folie. D’où ces ciels verts, ces visages bleus, ces perspectives distordues. » Avec son quintet, le guitariste n’essaie pas de mettre en musique les œuvres de Renoir, Cézanne, Monet ou Manet mais plutôt de développer un lyrisme intense mais feutré. Ses guitares acoustiques aux cordes de nylon et d’autres aux cordes en acier mêlées au bandonéon d’Arias atteignent surtout un haut degré de raffinement. De quoi rendre cet album original et très attachant. © Clotilde Maréchal/Qobuz
Type de document: CD
CD
Afficher "Scope (The)"
Editeur(s)
Anteprima
Année
2019
Résumé
Le groove sous toutes ses formes, Manu Katché connaît ça sur le bout de ses baguettes. En quartet (Jérôme Regard à la basse, Patrick Manouguian à la guitare et Jim Henderson aux claviers), le virtuose, qui a épaulé la terre entière, de Sting à Jean-Jacques Goldman en passant par Peter Gabriel et Francis Cabrel, met ici sa batterie au cœur d’un album électro charnel et céleste. Un concentré de rythmes qui slalome entre les genres (jazz, funk, soul, world, pop, hip-hop, blues, électro) pour mieux en abattre les frontières. Sur The ScOpe, qui garde l’Afrique comme fil musical conducteur subtil, Manu Katché invite même Faada Freddy (Vice), Jazzy Bazz (Paris me manque) et Jonatha Brooke (Let Love Rule), histoire de rendre son embardée encore plus folle et éclectique. © Clotilde Maréchal/Qobuz
Type de document: CD
CD
Afficher "Past&Present / A Quiet Place"
Editeur(s)
Peninsula
Année
2019
Résumé
"Un double album pour deux disques bien différents sur lesquels apparaissent des musiciens extraordinaires, des proches, rencontrés au gré des projets et qui ont tous en commun le fait que la relation a dépassé le simple stade de la collaboration pour s'inscrire dans une relation de fidélité et d'amitié. Partager le plaisir de jouer ensemble."
Type de document: CD
CD
Afficher "Unstatic"
Editeur(s)
Anteprima
Année
2016
Résumé
- jazz - "Produit par Manu Katché lui-même, Unstatic réunit Jim Watson à l'orgue Hammond, Luca Aquino à la trompette, Tore Brunborg au saxophone, Ellen Andrea Wang à la basse et Nils Landgren au trombone. Un groupe soudé avec lequel le batteur a développé une rare complicité. Surtout, un opus qui se découvre comme une suite de paysages sonores, dont les couleurs se mélangent avec douceur, sans sursauts perturbants, même s'ils comportent souvent des poussées d'énergie très communicatives. L'ensemble a surtout la forme d'un délicieux patchwork offrant du jazz bien évidemment mais aussi du funk, de la fusion, de la rumba, du gospel, des ballades, etc. Manu Katché glisse avec toujours beaucoup de précision et de finesse ses ponctuations si caractéristiques, en forme de flambées rythmiques. Et comme le musicien est un homme de goût, il ne tire jamais la couverture à lui. Un beau moment." ″ CM/Qobuz
Type de document: CD
CD
Afficher "Live in concert"
Editeur(s)
Act
Année
2014
Résumé
- jazz contemporain - "Ce lundi soir de juin, une ambiance particulière règne à l'intérieur du New Morning. On sent qu'un public fidèle de connaisseurs s'est déplacé. Dès que Manu Katché lance le concert, faisant claquer sa caisse claire et gronder ses fûts, on devine qu'il est venu pour nous faire voyager et qu'il va tout donner. Sa grosse caisse mate, autoritaire, ponctuée d'éclairs de cymbales, ses baguettes qui s'envolent et retombent en souplesse, expriment d'emblée cette dynamique si élégante, caractéristique de son jeu et devenue sa signature. Sous sa casquette beige, un large sourire éclaire son immense envie de jouer. Dans l'air, un moment exceptionnel se prépare. Le quartet présent sur scène a joué 130 concerts l'année dernière, ce qui lui donne une cohésion impressionnante, avec un son d'une superbe épaisseur, qui emmène tout sur son passage. Arc-bouté sur les nappes d'orgue Hammond du subtil Jim Watson, le trompettiste Luca Aquino - qui remplace l'excellent Nils Petter Molvaer -, prend son envol. Dans sa sonorité percutante se faufile le même lyrisme velouté que Paolo Fresu, auprès duquel il a étudié. Les voix jumelles des saxophones de Tore Brunborg, ténor et soprano, proches de Jan Garbarek, dialoguent parfaitement avec les arabesques élégantes de la trompette. Jim Watson, dont la lourde responsabilité est d'assumer toutes les parties de basses avec son orgue B3, se montre aussi inspiré lorsqu'il s'installe au piano à queue. Ses quelques solos, dépouillés et ramassés, loins de toute virtuosité creuse, apportent une respiration bienvenue. Le savant mélange entre de discrets apports électroniques et une dominante acoustique constitue l'une des forces majeures de ce groupe. "
Type de document: CD
CD
Afficher "Manu Katché"
Editeur(s)
ECM
Année
2012
Résumé
- jazz - "Le groupe actuel de Manu Katché inclut deux musiciens norvégiens qui avaient tous deux fait leurs débuts sur ECM dans les années 80 au sein du groupe Masqualero : le trompettiste Nils Petter Molvaer et le saxophoniste Tore Brunborg. L'anglais Jim Watson, apporte à la fois une touche minimaliste et lyrique au piano et un son dense et intense à l'orgue. C'est à partir d'arrangements souvent inspirés de modules rythmiques que le batteur influe la direction musicale de l'ensemble. Le jeu de batterie de Manu Katché, reconnaissable, propulsif et au groove relaxe, porte littéralement ses partenaires. "
Type de document: CD
CD
Afficher "Third round"
Editeur(s)
ECM
Année
2010
Résumé
- jazz - "Ce troisième album du batteur pour le label ECM présente une formation renouvelée tout en demeurant fidèle aux principes esthétiques des précédents opus qu'un critique avait défini comme la synthèse entre 'une thématique jazz et des grooves magnifiquement métamorphosés'... Le bassiste Pino Palladino, qu'une vraie complicité unit à Katché pour avoir assuré en sa compagnie la rythmique de nombreuses sessions, renforce avec nonchalance le caractère groovy de la musique."
Type de document: CD
CD
Afficher "Metropolitan"
Editeur(s)
Candid
Année
2009
Résumé
- jazz - Kyle a abandonné les armes (cinématographiques) de son père Clint, au profit d'une contrebasse et d'une guitare basse ; peut-être pas tireur d'élite virtuose, mais bon chef de bande !
Type de document: CD
CD
Afficher "Dresden"
Editeur(s)
ECM
Année
2009
Résumé
- jazz contemporain - La carrière de Jan Garbarek, tant en studio que sur scène, est déjà très longue. Voilà pourtant son tout premier enregistrement public.
Type de document: CD
CD
Afficher "Playground"
Editeur(s)
ECM
Année
2007
Résumé
- jazz contemporain, européen -