AccueilMusique

Musique

 
S'abonner à cette recherche dans une nouvelle fenêtre
Il y a 309 résultats dans le catalogue :
Musique
(0.16 secondes)
page 1
Type de document: CD OU Cours en ligne OU DVD OU E-Books OU Livres OU Presse en ligne OU Revues

Documents

Type de document: CD
CD
Afficher "Plays Peter Green"
Editeur(s)
Dixiefrog
Année
2018
Résumé
- blues - Plays Peter Green revisite quatorze chansons de l’artiste de la période 1967, date à laquelle Green fonde le groupe, jusqu’en 70. Un personnage torturé et mystique qui fascine depuis longtemps le Frenchie. Avec une approche plus électrique.Chapellier offre un aspect brut et sauvage à un rock blues qui sonnait relativement propre et intelligent chez Fleetwood Mac. © Anna Coluthe/Qobuz.
Type de document: CD
CD
Afficher "Wasteland"
Editeur(s)
Rise Above Records
Année
2018
Résumé
- hard rétro -La puissance mélodique dégagée à chaque titre fait de l’album une rareté au sein des intentions du milieu Doom actuel. Uncle Acid ne cherche pas à être toujours plus lourd, au contraire, il tire vers le haut et l’aérien et ne conserve que la moelle déstabilisatrice du genre. In desert-rock.com.
Type de document: CD
CD
Afficher "Redemption"
Editeur(s)
J&R Adventures
Année
2018
Résumé
- blues - Blues-rock diabolique en ouverture, influences rockabilly, saxophone sensuellement groovy et thème mélancolique à la guitare acoustique, Bonamassa se lave de tous ses maux. Au-delà de la performance technique, Joe Bonamassa s’impose véritablement sur ce disque en tant que songwriter de talent. © Anna Coluthe/Qobuz.
Type de document: CD
CD
Afficher "Black Velvet"
Editeur(s)
Dunham Records
Année
2018
Résumé
- soul - Le 23 septembre 2017 s’éteignait une grande voix de la soul music. Une occasion pour Daptone Records de dévoiler ce disque posthume afin d'accorder une place bien méritée à Bradley dans la grande famille de la modern soul. Une écoute intense et émouvante, qui semblait déjà annoncer le passage du chanteur d’un monde à un autre. © Clara Bismuth/Qobuz.
Type de document: CD
CD
Afficher "El Mal Querer"
Editeur(s)
Sony Music
Année
2018
Résumé
- - Réunir flamenco, R&B et électro ? Rosalia l'a fait ! Privilégiant la mélodie à l’expérimentation, l’Espagnole reste globalement dans le cadre sur ce disque, dévoilant tout de même dans les coins d’intrigants chemins de traverse, vers lesquels on verrait bien un guide plus aventurier mener cette voix phénoménale. © Smaël Bouaici/Qobuz.
Type de document: CD
CD
Afficher "Are the Village Green Preservation Society"
Editeur(s)
Sanctuary Records
Année
2018
Résumé
- pop-rock britannique - Un chef-d’œuvre pop encageant l’Angleterre éternelle. Un disque quasi rétrograde, considéré aujourd’hui comme l’un des plus influents de son temps, et qui enfile des perles de pop nacrées. © Marc Zisman/Qobuz.
Type de document: CD
CD
Afficher "Life"
Editeur(s)
BMG
Année
2018
Résumé
- pop anglaise - Les thématiques de cet album tournent principalement autour de l’amour, des interactions entre les êtres humains, des contrastes et des différences. New wave vintage, combo de dub et d’électro, patchwork de pop jusqu’au clubbing 90’s, Culture Club régale sur tous les champs. © Anna Coluthe/Qobuz.
Type de document: CD
CD
Afficher "Timbuktu Tarab"
Editeur(s)
Popcornlab
Année
2010
Résumé
- Mali, chanson - Khaira Arby est la reine du chant en titre à Tombouctou, au Mali. Elle écrit et chante dans les langues autochtones de sa région du désert du Sahara - Sonrhai, Tamaschek, Bambara, Arabe - depuis des décennies. Sa voix robuste, ses grooves sifflants et ses paroles directes, abordant souvent des problèmes délicats, en ont fait une légende de son temps. Le premier CD international d'Arby, Timbuktu Tarab, et sa première tournée américaine donnent aux Américains un premier aperçu d'une rose du désert. Mais, comme ils le découvriront, cette rose a à la fois une belle fleur pourpre et des épines acérées. Peut-être que le plus grand impact social d'Arby dans un milieu islamique conservateur a été son plaidoyer en faveur des femmes. Elle a divorcé d'un mari contrôlant pour poursuivre une carrière dans la musique. (Depuis, elle s'est remariée.) En tant que chanteuse, elle a ouvert la porte à une génération de femmes artistes qui suivent maintenant ses traces. Arby a également chanté contre la pratique de la mutilation génitale féminine et, dans "Waidio", elle dénonce "l'angoisse des femmes", insistant sur le fait qu'elles doivent être libres de poursuivre leur propre bonheur. Arby demande: "Pourquoi, dans un pays de belles femmes, les hommes vont-ils à la guerre?" La chanson met en valeur la voix puissante d'Arby dans sa langue maternelle, Sonrhai, ainsi que le groove incroyablement étroit de son groupe dirigé par une guitare électrique. in npr.org.
Type de document: CD
CD
Afficher "La Navarraise"
Editeur(s)
Warner Classics
Année
2018
Résumé
- opéra - La Navarraise n’est pas, loin s’en faut, l’opéra le plus célèbre de Massenet. D’ailleurs, est-ce un opéra, si l’on considère que le compositeur y voyait plutôt un « épisode lyrique », avec sa durée de trois quarts d’heure ? En tous les cas, c’est bel et bien une œuvre de l’ultime maturité, créée à Covent Garden (en français) en 1894, à l’époque avec un plateau de rêve rassemblant Emma Calvé, Pol Plançon et Albert Alvarez, les stars de leur époque. Après une carrière triomphale en Angleterre, puis dans bon nombre de pays européens, La Navarraise s’éclipsa des affiches pour n’y pratiquement plus figurer. Est-ce parce que Massenet se frotta d’un peu trop près au vérisme à l’italienne, ou à un certain naturalisme qui lui faisait là écrire sa partition la plus « bruyante », avec force effets scéniques tels que clappements de mains, roulements de tambour, claquements de castagnettes, sonneries de trompette, battues de cloches, coups de canon, coups de fusil et de pistolet ? En réalité, la musique s’approche parfois de l’accompagnement sonore plutôt que du vrai langage lyrique, et le contenu musical suit de près l’action théâtrale en effet très martiale et agitée, et beaucoup de réalisme. D’aucuns, dont le critique Willy, n’hésitèrent pas à y voir une sorte de « Cavalleria española », ce qui est d’ailleurs tout à fait bien vu. L’action, lugubre en diable, se déroule au Pays basque espagnol, pratiquement à l’époque de sa composition puisque Massenet évoque la Troisième Guerre carliste, qui se déroula deux décennies plus tôt à peine. Un peu comme si un compositeur d’aujourd’hui mettait en musique la Guerre de Yougoslavie… Autour de Roberto Alagna dans le rôle masculin principal, on trouve la soprano polonaise Aleksandra Kurzak dans le rôle-titre. Cet enregistrement vient s’ajouter à la discographie hélas bien trop maigre de l’ouvrage qui, s’il n’est pas le plus grand chef-d’œuvre de Massenet, est clairement une magnifique perle bien trop négligée. © SM/Qobuz.
Type de document: CD
CD
Afficher "Puccini in Love"
Editeur(s)
Sony Classical
Année
2018
Résumé
- airs extraits d'opéras de Puccini - Des duos d’amour, rien que des duos d’amour signés Puccini, voilà ce que nous offrent la soprano polonaise Aleksandra Kurzak et le ténor Roberto Alagna, tous deux des habitués des plus grandes scènes planétaires, habitués aussi à ce répertoire pour lequel leurs voix sont taillées comme sur mesure. Chose singulière, là où les héroïnes – Mimì, Minnie, Tosca, Giorgetta, Butterfly, Manon – représentent la femme absolue, celle qui fascine le compositeur, l’attire, l’inspire, le rend amoureux. Et sans doute ses personnages masculins sont-ils le reflet de sa propre personnalité. Rodolfo, Mario, Calaf aussi, tellement épris de Turandot qu’il en risque sa vie : l’homme, l’amant, le séducteur, le vil, le fourbe, le goujat, le poète, l’artiste, le chevalier, le soupçonneux, le traître... Et sans nul doute Roberto Alagna lui-même se retrouve-t-il dans ces personnages, à la fois si semblables d’un opéra à l’autre, mais pour lesquels Puccini sut, à chaque fois, distiller un idiome vocal si unique. © SM/Qobuz.

Affiner le résultat...