AccueilCritique

Critique

 

Pour celle qui est assise dans le noir à m'attendre (António Lobo Antunes)

note: 4dernières heures, mémoire de toute une vie Anne - 14 février 2018

une vieille actrice moribonde touchée par Alzheimer revoit sa vie se dérouler par bribes.
un livre de toute beauté mais pas facile, pour ceux qui sauront apprécier ce style si singulier, résolument novateur et contemporain